Les Echos, 18/12/2007

La Gironde étend la zone d’activités du futur laser Mégajoule
mardi 18 décembre 2007

Déjà occupée pour une bonne partie, la zone d’activités Laseris, créée pour accueillir notamment les sous-traitants du futur laser géant, va doubler de surface.

DE NOTRE CORRESPONDANT À BORDEAUX.

JPEG - 81.7 ko

Le périmètre d’activités industrielles situé à proximité immédiate du futur laser Mégajoule va prochainement s’étendre. La société d’économie mixte Route des Lasers, pilotée par le Conseil général de la Gironde et qui assure la construction et la gestion des bâtiments de cette zone d’activités, a décidé d’en doubler la superficie, qui devrait ainsi passer à près de 40 hectares pour faire face aux besoins actuels et futurs des entreprises liées de près ou de loin à l’équipement et à la maintenance du futur laser géant.

Le Mégajoule, installé sur la commune du Barp, à mi-distance de Bordeaux et d’Arcachon, aura pour mission de réaliser à une échelle infinitésimale des réactions de fusion thermonucléaire permettant de valider les calculs réalisés par les spécialistes des armes atomiques du CEA. L’immense bâtiment destiné à abriter cet équipement sera achevé dans le courant de l’année prochaine, mais ne représente qu’une fraction du budget de plus de 2 milliards consacrés à cet outil. Compte tenu de leur fragilité et des impératifs extrêmes de propreté inhérents à cet équipement, certains de ses composants ne pourront être assemblés qu’à proximité immédiate du Mégajoule. C’est à cette fin qu’a été réalisée la zone Laseris 1. La SEM Route des Lasers, qui s’est acquittée de cette tâche, regroupe autour du conseil général de nombreuses collectivités (conseil régional, Communauté urbaine de Bordeaux) ainsi que la Caisse d’Epargne, le Crédit Agricole et certaines entreprises privées comme Elyo. La SEM a pour vocation de rester propriétaire de ces bâtiments, qu’elle loue à leurs utilisateurs.

La SEM a déjà construit quelque 28.000 mètres carrés, dont 4.000 de salles blanches sur cette zone du Barp, où des équipementiers sont déjà installés. Sagem assemble ainsi sur le site des éléments des chaînes laser, qui commencent à être installés dans un des quatre halls. Un autre bâtiment, qui sera notamment occupé par la société Silas, est en cours d’achèvement, ainsi que l’unité de traitement anti-reflets des optiques par la société Solgel pour laquelle le CEA est toujours en négociations ardues avec des prestataires potentiels. Des bâtiments de stockage, de bureaux et d’utilités (traitements de fluides) ont également été identifiés, tout comme les locaux de l’Institut Lasers et Plasmas (ILP), qui servira de trait d’union entre le monde de la recherche académique et le Mégajoule pour l’utilisation à des fins civiles des équipements du Barp.

A ce jour, les deux tiers de la zone Laseris 1 sont occupés ou en voie d’occupation. Compte tenu des demandes reçues, la SEM s’est portée acquéreur de 18 hectares supplémentaires auprès du CEA. Dans le même temps, une autre zone, un peu plus éloignée du Mégajoule, va être aménagée pour accueillir entre autres une résidence hôtelière et une crèche. Le Mégajoule, dont le chantier a pris un peu de retard, doit théoriquement être achevé en 2010, mais il lui faudra sans doute plusieurs années pour fonctionner à pleine capacité.


Agenda

<<

2017

 

<<

Juin

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois