ITER

Le 28 juin 2005, les grandes puissances (Union Européenne, Etats-Unis, Japon, Corée du Sud, Fédération de Russie, Chine, Inde) décidaient officiellement l’implantation d’ITER à Cadarache. Ce projet pharaonique issu d’années de recherche vise à créer la fusion nucléaire. Il s’étalera sur vingt ans (10 ans de construction et 10 ans d’expérience) et coûtera au moins 10 milliards d’euros. Le 26 janvier 2006, des opposants au nucléaire perturbaient la réunion d’ouverture de la procédure du débat public à Aix-en-Provence. Selon le porte-parole du réseau « Sortir du nucléaire », « le débat public sur Iter n’est qu’un simulacre puisque toutes les décisions ont déjà été prises ». Nous inaugurons dans ce numéro une série d’articles sur ce sujet.

Pendant longtemps, des savants ont cherché à réaliser le mouvement perpétuel, c’est-à-dire une machine qui tournerait sans consommer d’énergie – certains imaginaient même qu’elle pourrait en produire à partir de rien. Au XIXème siècle, suite à l’invention de la machine à vapeur, Sadi Carnot établit les principes de la thermodynamique qui démontrent l’impossibilité physique de tout mouvement perpétuel.
Premier principe : dans n’importe quel système ou machine, l’énergie est conservée, sa quantité reste constante, c’est-à-dire qu’aucun dispositif ne peut produire plus d’énergie qu’il n’en consomme.
Second principe : dans n’importe quel système ou machine, l’énergie est transformée, une partie se dégrade nécessairement. Elle passe spontanément de formes concentrées et dirigées à des formes plus diffuses et désorganisées (frottements, fuites, dissipation et déperditions diverses de chaleur, etc.). Le rendement est le rapport entre l’énergie engagée dans une tâche et le travail effectivement réalisé. L’entropie mesure cette tendance de l’énergie utile à se transformer en énergie perdue. Au XXème siècle, Albert Einstein démontre l’équivalence entre la matière et l’énergie (la fameuse formule E=mC2) et depuis les physiciens croient de nouveau pouvoir produire de l’énergie à partir de rien, ou presque rien.
Il semblerait donc que ces scientifiques n’aient toujours pas compris ce que signifie l’existence de l’entropie. Elle a pourtant de nombreuses conséquences, et pas seulement dans le domaine abstrait et conceptuel de la science physique.

Plongée dans la démesure
Les recherches sur la bombe atomique sont incontestablement à l’origine de l’industrie nucléaire et inversement cette dernière génère et permet l’entretien des armes nucléaires (voir encadré). Lors de la seconde Guerre Mondiale, l’apparition des totalitarismes et la lutte contre leur hégémonie ont donné lieu à une quête effrénée de toute puissance chez les principales nations industrialisées. De la puissance politique conférée par la mobilisation des populations en faveur de certaines idéologies, déjà problématique en soi, les Etats sont passés résolument à l’accumulation indéfinie d’une puissance économique et technologique qui a engendré tout de suite la terreur, l’extermination des populations civiles et l’exploitation intensive des hommes et de la nature. C’est ainsi que les nations du « monde libre » qui s’horrifiaient de la destruction gratuite de Guernica par l’aviation allemande en 1937, terminent la guerre en rayant de la carte des villes entières, en Allemagne aussi bien qu’au Japon. A partir de là, les questions politiques et les problèmes sociaux ont, de plus en plus, été gérés de manière technique, en fonction d’une efficacité économique.
Juste après les bombardements atomiques des villes japonaises d’Hiroshima et de Nagasaki en 1945, l’industrie nucléaire fondée sur la fission promettait une énergie abondante, peu coûteuse et bien sûr sans danger. Les constructeurs des bombes H, peut-être pour faire oublier la monstruosité de leur objet, promettaient la domestication de la fusion thermonucléaire pour dans 50 ans – c’est-à-dire pour aujourd’hui – et une énergie en quantité illimitée, gratuite, propre et avec encore moins de danger. L’humanité allait donc de progrès en progrès vers un avenir radieux…


Documents joints

ITER ou la fabrique d'absolu
ITER ou la fabrique d'absolu

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois