Annonce du premier tir du Mégajoule le 2 décembre 2014

La voix de son maître
jeudi 16 janvier 2014
par  negajoule1@gmx.fr

Réaction envoyée à la rédaction de Sud Ouest Bordeaux :
Bonjour,
Au sujet de votre article signé JBG du 11/01/14 sur le laser Mégajoule, deux rectifications de taille :

- Le Laser Mégajoule était prévu à 3 milliards d’euros en 1995. A ce jour, 7 milliards d’euros ont déjà été dépensés par la collectivité nationale pour le laser Mégajoule et 7,2 milliards d’euros lui sont alloués pour les 6 années à venir.

- le NIF étasunien ne fonctionne pas.

En outre, l’objectif du LMJ n’est pas uniquement de valider les armes existantes mais bien de créer de nouvelles armes nucléaires.

L’association Négajoule ! est à votre disposition pour vous fournir les informations, n’hésitez pas à nous contacter.

Bien cordialement
Jean-Marc Louvet
animateur de Négajoule !

mardi 14 janvier 2014

Premier tir le 2 décembre au Laser Megajoule
Publié le 11/01/2014 à 06h00 , modifié le 13/01/2014 à 12h49 par
Jean-Bernard Gilles Sud Ouest Bordeaux
Dix ans après le lancement du projet, l’annonce a été faite hier au ministre de la Défense.
Le Laser Megajoule inaugure l’ère de la physique des armes. © Photo
photo Stéphane Lartigue
En 1995, la France décidait d’une dernière campagne d’essais de sa bombe nucléaire dans l’océan Pacifique. L’État décide alors de construire, au Barp, en Gironde, le Laser Megajoule (LMJ). L’objectif est d’obtenir par le calcul les mêmes informations que celles recueillies par les explosions réelles.
Au sein de la Direction des applications militaires, qui pilote ce projet, on appelle ce programme simulation. Il doit perpétuer le savoir-faire de la force de dissuasion française sans l’utiliser. Dix ans après le lancement de ce chantier gigantesque de quelque 3 milliards d’euros, le premier tir a été annoncé hier au ministre de la Défense, en visite en Gironde, pour le 2 décembre prochain.
Le Laser Megajoule est une prouesse technologique que seuls, à ce jour, les Américains maîtrisent. Une infime source laser, d’un milliardième de joule, est envoyée dans un hall de 125 mètres de long. Après deux allers-retours via des verres ultra-sophistiqués, le signal initial est amplifié 20 000 fois. Lorsqu’il atteindra la cible de quelques millimètres au centre de la sphère d’expérience, la température sera aussi élevée que celle du soleil. La mise en service du LMJ est pour cette année.
J.-B. G.
Votre correspondant
Hélène Arzeno
Email : helene.arzeno@gmail.com
Tel. : 06 48 86 74 94
Agence : arcachon@sudouest.fr


Documents joints

Word - 113 ko
Word - 113 ko

Portfolio

JPEG - 61.3 ko

Navigation

Articles de la rubrique

  • Annonce du premier tir du Mégajoule le 2 décembre 2014

Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois